Crise de vocation

crise de vocation

Crise de vocation

Question de vocation ?

Quand un professeur principal demande  à un jeune de se déterminer pour son orientation scolaire, ce jeune aimerait qu’on le guide : « Pourriez vous m’aider  à trouver ma  « vocation », quelque chose qui fait sens pour mes études ? »  N’ayant pas toujours de réponses, il poursuit sa route, automatisé par les résultats, les circonstances.

Malheureusement il n’a pas toujours pris  conscience que ses résultats dépendaient de sa motivation.

Plus tard, on rencontre aussi des salariés fatigués, perdus, ne se sentant pas à leur place, luttant tous les jours.  Pourtant au fond d’eux, stagne le limon riche et puissant, de ce pourquoi ils sont faits.

Même, les entreprises, les associations ne sont pas en reste, en perdant le sens de leur vocation.

Celui qui ose s’arrêter, trouve l’évidence.

Quand je regarde la définition du Larousse, je m’aperçois que lorsqu’on parle de vocation, il est question de destination, de là où on va, de  destinée inscrite en nous, par nous, par quelque chose ou quelqu’un qui nous dépasse.

La vocation, au sens étymologique, c’est un » appel à« , qu’il est impérieux d’écouter et de suivre

La vocation est inscrite à l’intérieur de nous, en profondeur, indéracinable.

Si on cherche à la contourner, elle revient nous hanter, s’impose à nous dans notre personnalité, notre contribution à l’humanité.

La vocation n’est pas toujours religieuse même si elle nous relie au plus profond de nous et sans doute  au-delà.

Elle n’est pas toujours professionnelle. Mais comme un cours d’eau que l’on peut chercher à arrêter, elle va tracer sa route par tous les chemins possibles.

La vocation à notre portée

Je suis toujours étonnée d’entendre que l’on ne connaît pas sa vocation, comme si  certains en avait une et d’autres pas. Alors qu’il suffit d’écouter, d’observer, de chercher son cours.

  • Pour la découvrir, nous parlerons de vous, et pas de votre cv.
  • Si nous voulons  la rejoindre, nous défricherons le terrain de ce que vous êtes, tous les jours.
  • Pour la dénicher, nous écouterons le bruit de ses pas dans les sentiers de votre vie.
  • Et, pour l’entendre, nous ferons taire les moqueurs et les mauvais conseillers, ceux qui par leurs urgences de calendrier vous ont fait perdre du temps. Nous écouterons ceux qui ont pris le parti de vous aimer et de valoriser vos atouts.

Vous prendrez le temps d’écouter celui qui en sait le plus sur vous : Vous !

About Author

Related posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench